aloe vera cheval

Les bienfaits de l’Aloe Vera pour le cheval

La rentrée scolaire est là et avec elle, la reprise des activités sportives. Choisir l’équitation, ce n’est pas seulement choisir un sport, c’est aussi décider d’apprendre à prendre soin d’un animal. Vous allez découvrir ici comment l’Aloe Vera peut aider votre cheval.

Le bien-être des équidés passe notamment par une alimentation la plus naturelle possible.

Le cheval de compétition ou de loisirs, qui vit en box parfois jusqu’à 23h par jour, est nourri presque exclusivement avec une alimentation déshydratée. Par ailleurs, il n’a qu’une activité physique très réduite et se voit distribuer sa ration alimentaire 2 à 3 fois par jour seulement.

Or, le cheval est un animal herbivore, monogastrique, qui a besoin de se nourrir, toute la journée, sur une base quasi continue. En modifiant l’alimentation et l’activité du cheval de compétition, nous contribuons à déséquilibrer sa flore digestive et à générer des carences alimentaires, notamment en vitamines, acides aminés, glucides et en lipides.

Compléter l’alimentation du cheval

Les écuries donnent donc, pour toutes ces raisons, des compléments alimentaires aux chevaux.

L’Aloe Vera, que nous connaissons bien pour ses vertus sur le corps humain, est également connue depuis le XIXème siècle en médecine vétérinaire.

Constituée à 98% d’eau et seulement 2% de matière sèche, elle est bénéfique pour le cheval : l’eau végétale, 100% naturelle, qui est contenue dans la pulpe d’Aloe Vera est riche en nutriments essentiels.

aloe vera cheval

La pulpe d’Aloe Vera est :

  • Sans aucun effet secondaire
  • Sans contre indication avec des traitement allopathiques
  • Riche en nutriments essentiels : vitamines, acides aminés, sels minéraux, enzymes mono et polysaccharides.
  • 100% naturelle
  • Non dopante

En prise quotidienne, la pulpe d’Aloès apporte tous les nutriments indispensables aux chevaux et pallie à leurs carences alimentaires.

Sur quoi agit l’Aloe Vera chez le cheval ?

Les performances et la capacité de récupération

Les aliments industriels, les vitamines de synthèse et les différents médicaments que nous administrons aux chevaux, demande à leur organisme un effort d’adaptation. Cela génère une surcharge de déchets et une baisse d’énergie.

Grace à ses propriétés réhydratantes et détoxifiantes, l’Aloe Vera peut permettre d’améliorer les performances des chevaux et une meilleure récupération après l’effort.

Le transit

Comme évoqué précédemment, le cheval est un animal qui a besoin de se nourrir continuellement pour maintenir un PH gastrique de 6. En ne se nourrissant 2 à 3 fois par jour, les périodes à jeun sont nombreuses et montent le PH de l’estomac du cheval à 2, le rendant très acide et ainsi, sujet aux ulcères.

Prise en complément de l’alimentation déshydratée, la pulpe d’Aloe Vera va venir cicatriser l’épithélium digestif, diminuant ainsi, les lésions. L’état de la muqueuse gastrique est améliorée et le cheval se sent mieux.

Par ailleurs, la teneur naturelle en eau végétale et en anthraquinones de l’Aloe Vera va avoir un effet bénéfique sur le transit du cheval, diminuant ainsi les douleurs digestives et rendant le cheval plus calme.

La peau et le pelage

L’Aloe Vera est particulièrement reconnue pour ses vertus cicatrisantes de la peau. Elle va permettre d’accroître significativement la vitesse de cicatrisation lorsque le cheval se blesse ou qu’il souffre d’affections saisonnières telles que la dermite du cheval.

Elle possède également des propriétés antiseptiques, anti-inflammatoire et apaise.

L’Aloe vera peut s’utiliser en shampoing pour le pelage et la crinière afin d’hydrater le poil, tout en apaisant la peau du cheval.

D’une façon générale, le jus d’Aloès est conseillé sur les animaux fatigués, âgés ou en convalescence.

Vous souhaitez en savoir plus sur les bienfaits de l’Aloe Vera ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Laisser un commentaire